La radiothérapie est efficace contre le cancer, tout en restant une méthode de traitement plutôt douce pour l’animal.Le jour même, cheval, chien et chat sont à nouveau sur pied et actifs comme jamais.

La radiothérapie,
l’un des traitements contre le cancer

Les vétérinaires peuvent traiter une tumeur de différentes manières. La méthode thérapeutique la plus appropriée dépend du type de cancer. En plus de l’opération, il est possible par exemple d’avoir recours à la chimiothérapie, à l’hormonothérapie, ou à la radiothérapie telle qu’elle est proposée chez EQUINOX HEALTHCARE.

Il est souvent judicieux de combiner différentes méthodes thérapeutiques pour vaincre le cancer. Ainsi, les vétérinaires peuvent dans un premier temps extraire la majeure partie d’une tumeur sur la table d’opération, avant d’irradier la zone concernée pour s’assurer qu’aucune cellule cancéreuse ne subsiste.

BIEN TOLÉRÉ ET SANS DOULEUR

La radiothérapie n’est pas douloureuse pour votre animal et elle ne dure que quelques minutes. La technique fonctionne de la manière suivante : les faisceaux de photons ou d’électrons délivrés par l’accélérateur linéaire endommagent le matériel génétique des cellules cancéreuses, provoquant leur mort ou les empêchant de se multiplier. Pour que les tissus sains soient épargnés, nos vétérinaires dirigent les rayons sur la tumeur au millimètre près et protègent soigneusement la zone avoisinante. Un plan d’irradiation en trois dimensions ou des écrans métalliques fabriqués sur mesure sont utilisés à cette fin. Pour que l’animal reste immobile pendant l’irradiation, nous le mettons brièvement sous anesthésie.

La radiothérapie en dix étapes

Voici comment se déroule une séance de radiothérapie chez le cheval :

Étape 01
L‘animal « habite » dans notre écurie pendant la durée du traitement et se tient dans un box spacieux et lumineux.
Étape 02
Lorsqu’une séance de traitement est prévue, on lui administre tout d’abord un calmant dans l’écurie. Puis deux assistants conduisent le cheval dans le bâtiment de la clinique.
Étape 03
Ensuite, un vétérinaire lui injecte un produit anesthésiant. Dès que celui-ci commence à agir, plusieurs assistants veillent à ce que le cheval ne se blesse pas en s’allongeant. Cette procédure a lieu dans une stalle de couchage sécurisée.
Étape 04
S’en suivent quelques préparatifs : à l’aide de bouchons d’oreille, nous protégeons le cheval du bruit afin qu’il ne prenne pas peur au réveil ; de la pommade permet de garder ses yeux humides car l'animal ne peut pas cligner des yeux sous anesthésie.
Étape 05
A l’aide de notre grue, qui peut porter des charges de deux tonnes, nous transportons maintenant avec douceur l’animal endormi vers une table spéciale sur laquelle nous l’allongeons confortablement.
Étape 06
La table peut être roulée, ce qui nous permet de la pousser avec le cheval jusqu’à la pièce où se trouve l’accélérateur linéaire. Les vétérinaires dirigent celui-ci avec précision sur la tumeur en prenant grand soin de protéger les tissus avoisinants des rayons.
Étape 07
Quand tout est prêt, l’équipe quitte la pièce en refermant la porte derrière elle – plus personne n’est dans la pièce.
Étape 08
L’irradiation ne dure que quelques minutes, puis la porte s’ouvre sur simple pression d’un bouton.
Étape 09
Le cheval, suspendu à la grue, est conduit dans un des boxes de réveil où il va revenir à lui dans la demi-heure qui suit. Les parois du box sont bien rembourrées afin que les animaux soient protégés au maximum.
Étape 10
Dès que le cheval est réveillé et capable de marcher, des assistants le ramènent dans son box.
Voriger
Nächster

Nos vétérinaires décident individuellement pour chaque patient du nombre de séances d’irradiation nécessaires, de la dose à délivrer et de la profondeur de pénétration des rayons, en fonction du type et de la taille de la tumeur ainsi que de la partie du corps où elle est située.

La réponse est non. La plupart des propriétaires craignent que leur animal soit radioactif après un traitement chez EQUINOX HEALTHCARE et qu’il subsiste de la radioactivité, par exemple dans les urines. Cela n’est pas le cas.

Lorsque l’animal se réveille après l’anesthésie et se remet sur ses pattes, tout est comme avant – sauf que les cellules tumorales ont subi des dommages.

En général, plusieurs séances d’irradiation sont nécessaires. Leur nombre dépend du type de tumeur et de l’endroit où elle est située. Le sarcoïde équin, par exemple, est traité en six séances, qui ont lieu une fois par jour. Si le cancer se trouve à proximité de l’œil, nos vétérinaires réduisent la dose individuelle de radiation pour protéger l’œil. Par contre, ils prévoient plus de séances afin d’atteindre malgré tout une dose totale permettant d’endommager durablement la tumeur. Si le cancer se trouve dans une partie du corps présentant comparativement peu de complications, sans organe sensible à proximité immédiate, la dose individuelle pourra être plus élevée, de sorte que, par exemple, seulement trois séances seront nécessaires.

La radiothérapie en elle-même est bien tolérée par votre animal. Seule l’anesthésie nécessaire a des effets de courte durée sur l’organisme, alors que les effets secondaires de la radiothérapie sont limités localement. Des conséquences indésirables de l’irradiation, qui restent cependant rares, peuvent être une perte de pelage, des rougeurs semblables à des coups de soleil ou bien, si le cancer est situé au niveau de l’œil, une opacification de la lentille. La réussite du traitement est généralement constatée quelques semaines ou quelques mois après la radiothérapie. Ce n'est que rarement qu'un résultat apparaît déjà pendant la thérapie.

Équipement

TOUT EST PLUS GRAND D’UNE TAILLE

Pour pouvoir traiter par rayon un animal de la taille d’un cheval, une clinique doit disposer d’un équipement spécial : les portes et les tables doivent être nettement plus grandes que dans les établissements qui soignent l’homme ou les petits animaux ; en plus d’une grue pour transporter le cheval anesthésié, des boxes de réveil capitonnés sont nécessaires pour minimiser les risques de blessure des patients au réveil.

En tant que clinique spécialisée dans les soins aux chevaux, EQUINOX HEALTHCARE, le centre d’oncologie de Linsengericht dans le Land allemand de Hesse, dispose de tout cet équipement.

N’hésitez-pas à nous contacter!

La radiothérapie, l’un des
traitements contre
le cancer

La radiothérapie est efficace contre le cancer, tout en restant une méthode de traitement plutôt douce pour l’animal. Le jour même, cheval, chien et chat sont à nouveau sur pied et actifs comme jamais.

Les vétérinaires peuvent traiter une tumeur de différentes manières. La méthode thérapeutique la plus appropriée dépend du type de cancer. En plus de l’opération, il est possible par exemple d’avoir recours à la chimiothérapie, à l’hormonothérapie, ou à la radiothérapie telle qu’elle est proposée chez EQUINOX HEALTHCARE.

Il est souvent judicieux de combiner différentes méthodes thérapeutiques pour vaincre le cancer. Ainsi, les vétérinaires peuvent dans un premier temps extraire la majeure partie d’une tumeur sur la table d’opération, avant d’irradier la zone concernée pour s’assurer qu’aucune cellule cancéreuse ne subsiste.

BIEN TOLÉRÉ ET SANS DOULEUR

La radiothérapie n’est pas douloureuse pour votre animal et elle ne dure que quelques minutes. La technique fonctionne de la manière suivante : les faisceaux de photons ou d’électrons délivrés par l’accélérateur linéaire endommagent le matériel génétique des cellules cancéreuses, provoquant leur mort ou les empêchant de se multiplier. Pour que les tissus sains soient épargnés, nos vétérinaires dirigent les rayons sur la tumeur au millimètre près et protègent soigneusement la zone avoisinante. Un plan d’irradiation en trois dimensions ou des écrans métalliques fabriqués sur mesure sont utilisés à cette fin. Pour que l’animal reste immobile pendant l’irradiation, nous le mettons brièvement sous anesthésie.

La radiothérapie en
dix étapes

Voici comment se déroule une séance de radiothérapie chez le cheval :

Étape 01
L‘animal « habite » dans notre écurie pendant la durée du traitement et se tient dans un box spacieux et lumineux.
Étape 02
Lorsqu’une séance de traitement est prévue, on lui administre tout d’abord un calmant dans l’écurie. Puis deux assistants conduisent le cheval dans le bâtiment de la clinique.
Étape 03
Ensuite, un vétérinaire lui injecte un produit anesthésiant. Dès que celui-ci commence à agir, plusieurs assistants veillent à ce que le cheval ne se blesse pas en s’allongeant. Cette procédure a lieu dans une stalle de couchage sécurisée.
Étape 04
S’en suivent quelques préparatifs : à l’aide de bouchons d’oreille, nous protégeons le cheval du bruit afin qu’il ne prenne pas peur au réveil ; de la pommade permet de garder ses yeux humides car l'animal ne peut pas cligner des yeux sous anesthésie.
Étape 05
A l’aide de notre grue, qui peut porter des charges de deux tonnes, nous transportons maintenant avec douceur l’animal endormi vers une table spéciale sur laquelle nous l’allongeons confortablement.
Étape 06
La table peut être roulée, ce qui nous permet de la pousser avec le cheval jusqu’à la pièce où se trouve l’accélérateur linéaire. Les vétérinaires dirigent celui-ci avec précision sur la tumeur en prenant grand soin de protéger les tissus avoisinants des rayons.
Étape 07
Quand tout est prêt, l’équipe quitte la pièce en refermant la porte derrière elle – plus personne n’est dans la pièce.
Étape 08
L’irradiation ne dure que quelques minutes, puis la porte s’ouvre sur simple pression d’un bouton.
Étape 09
Le cheval, suspendu à la grue, est conduit dans un des boxes de réveil où il va revenir à lui dans la demi-heure qui suit. Les parois du box sont bien rembourrées afin que les animaux soient protégés au maximum.
Étape 10
Dès que le cheval est réveillé et capable de marcher, des assistants le ramènent dans son box.
Voriger
Nächster

Nos vétérinaires décident individuellement pour chaque patient du nombre de séances d’irradiation nécessaires, de la dose à délivrer et de la profondeur de pénétration des rayons, en fonction du type et de la taille de la tumeur ainsi que de la partie du corps où elle est située.

La réponse est non. La plupart des propriétaires craignent que leur animal soit radioactif après un traitement chez EQUINOX HEALTHCARE et qu’il subsiste de la radioactivité, par exemple dans les urines. Cela n’est pas le cas.

Lorsque l’animal se réveille après l’anesthésie et se remet sur ses pattes, tout est comme avant – sauf que les cellules tumorales ont subi des dommages.

En général, plusieurs séances d’irradiation sont nécessaires. Leur nombre dépend du type de tumeur et de l’endroit où elle est située. Le sarcoïde équin, par exemple, est traité en six séances, qui ont lieu une fois par jour. Si le cancer se trouve à proximité de l’œil, nos vétérinaires réduisent la dose individuelle de radiation pour protéger l’œil. Par contre, ils prévoient plus de séances afin d’atteindre malgré tout une dose totale permettant d’endommager durablement la tumeur. Si le cancer se trouve dans une partie du corps présentant comparativement peu de complications, sans organe sensible à proximité immédiate, la dose individuelle pourra être plus élevée, de sorte que, par exemple, seulement trois séances seront nécessaires.

La radiothérapie en elle-même est bien tolérée par votre animal. Seule l’anesthésie nécessaire a des effets de courte durée sur l’organisme, alors que les effets secondaires de la radiothérapie sont limités localement. Des conséquences indésirables de l’irradiation, qui restent cependant rares, peuvent être une perte de pelage, des rougeurs semblables à des coups de soleil ou bien, si le cancer est situé au niveau de l’œil, une opacification de la lentille. La réussite du traitement est généralement constatée quelques semaines ou quelques mois après la radiothérapie. Ce n'est que rarement qu'un résultat apparaît déjà pendant la thérapie.

Équipement

TOUT EST PLUS GRAND D’UNE TAILLE

Pour pouvoir traiter par rayon un animal de la taille d’un cheval, une clinique doit disposer d’un équipement spécial : les portes et les tables doivent être nettement plus grandes que dans les établissements qui soignent l’homme ou les petits animaux ; en plus d’une grue pour transporter le cheval anesthésié, des boxes de réveil capitonnés sont nécessaires pour minimiser les risques de blessure des patients au réveil.

En tant que clinique spécialisée dans les soins aux chevaux, EQUINOX HEALTHCARE, le centre d’oncologie de Linsengericht dans le Land allemand de Hesse, dispose de tout cet équipement.

La radiothérapie, l’un des traitements contre le cancer

La radiothérapie est efficace contre le cancer, tout en restant une méthode de traitement plutôt douce pour l’animal. Le jour même, cheval, chien et chat sont à nouveau sur pied et actifs comme jamais.

Les vétérinaires peuvent traiter une tumeur de différentes manières. La méthode thérapeutique la plus appropriée dépend du type de cancer. En plus de l’opération, il est possible par exemple d’avoir recours à la chimiothérapie, à l’hormonothérapie, ou à la radiothérapie telle qu’elle est proposée chez EQUINOX HEALTHCARE.

Il est souvent judicieux de combiner différentes méthodes thérapeutiques pour vaincre le cancer. Ainsi, les vétérinaires peuvent dans un premier temps extraire la majeure partie d’une tumeur sur la table d’opération, avant d’irradier la zone concernée pour s’assurer qu’aucune cellule cancéreuse ne subsiste.

BIEN TOLÉRÉ ET SANS DOULEUR

La radiothérapie n’est pas douloureuse pour votre animal et elle ne dure que quelques minutes. La technique fonctionne de la manière suivante : les faisceaux de photons ou d’électrons délivrés par l’accélérateur linéaire endommagent le matériel génétique des cellules cancéreuses, provoquant leur mort ou les empêchant de se multiplier. Pour que les tissus sains soient épargnés, nos vétérinaires dirigent les rayons sur la tumeur au millimètre près et protègent soigneusement la zone avoisinante. Un plan d’irradiation en trois dimensions ou des écrans métalliques fabriqués sur mesure sont utilisés à cette fin. Pour que l’animal reste immobile pendant l’irradiation, nous le mettons brièvement sous anesthésie.

La radiothérapie en
dix étapes

Voici comment se déroule une séance de radiothérapie chez le cheval:

Étape 01
L‘animal « habite » dans notre écurie pendant la durée du traitement et se tient dans un box spacieux et lumineux.
Étape 02
Lorsqu’une séance de traitement est prévue, on lui administre tout d’abord un calmant dans l’écurie. Puis deux assistants conduisent le cheval dans le bâtiment de la clinique.
Étape 03
Ensuite, un vétérinaire lui injecte un produit anesthésiant. Dès que celui-ci commence à agir, plusieurs assistants veillent à ce que le cheval ne se blesse pas en s’allongeant. Cette procédure a lieu dans une stalle de couchage sécurisée.
Étape 04
S’en suivent quelques préparatifs : à l’aide de bouchons d’oreille, nous protégeons le cheval du bruit afin qu’il ne prenne pas peur au réveil ; de la pommade permet de garder ses yeux humides car l'animal ne peut pas cligner des yeux sous anesthésie.
Étape 05
A l’aide de notre grue, qui peut porter des charges de deux tonnes, nous transportons maintenant avec douceur l’animal endormi vers une table spéciale sur laquelle nous l’allongeons confortablement.
Étape 06
La table peut être roulée, ce qui nous permet de la pousser avec le cheval jusqu’à la pièce où se trouve l’accélérateur linéaire. Les vétérinaires dirigent celui-ci avec précision sur la tumeur en prenant grand soin de protéger les tissus avoisinants des rayons.
Étape 07
Quand tout est prêt, l’équipe quitte la pièce en refermant la porte derrière elle – plus personne n’est dans la pièce.
Étape 08
L’irradiation ne dure que quelques minutes, puis la porte s’ouvre sur simple pression d’un bouton.
Étape 09
Le cheval, suspendu à la grue, est conduit dans un des boxes de réveil où il va revenir à lui dans la demi-heure qui suit. Les parois du box sont bien rembourrées afin que les animaux soient protégés au maximum.
Étape 10
Dès que le cheval est réveillé et capable de marcher, des assistants le ramènent dans son box.

Nos vétérinaires décident individuellement pour chaque patient du nombre de séances d’irradiation nécessaires, de la dose à délivrer et de la profondeur de pénétration des rayons, en fonction du type et de la taille de la tumeur ainsi que de la partie du corps où elle est située.

La réponse est non. La plupart des propriétaires craignent que leur animal soit radioactif après un traitement chez EQUINOX HEALTHCARE et qu’il subsiste de la radioactivité, par exemple dans les urines. Cela n’est pas le cas.

Lorsque l’animal se réveille après l’anesthésie et se remet sur ses pattes, tout est comme avant – sauf que les cellules tumorales ont subi des dommages.

En général, plusieurs séances d’irradiation sont nécessaires. Leur nombre dépend du type de tumeur et de l’endroit où elle est située. Le sarcoïde équin, par exemple, est traité en six séances, qui ont lieu une fois par jour. Si le cancer se trouve à proximité de l’œil, nos vétérinaires réduisent la dose individuelle de radiation pour protéger l’œil. Par contre, ils prévoient plus de séances afin d’atteindre malgré tout une dose totale permettant d’endommager durablement la tumeur. Si le cancer se trouve dans une partie du corps présentant comparativement peu de complications, sans organe sensible à proximité immédiate, la dose individuelle pourra être plus élevée, de sorte que, par exemple, seulement trois séances seront nécessaires.

La radiothérapie en elle-même est bien tolérée par votre animal. Seule l’anesthésie nécessaire a des effets de courte durée sur l’organisme, alors que les effets secondaires de la radiothérapie sont limités localement. Des conséquences indésirables de l’irradiation, qui restent cependant rares, peuvent être une perte de pelage, des rougeurs semblables à des coups de soleil ou bien, si le cancer est situé au niveau de l’œil, une opacification de la lentille. La réussite du traitement est généralement constatée quelques semaines ou quelques mois après la radiothérapie. Ce n'est que rarement qu'un résultat apparaît déjà pendant la thérapie.

Équipement

TOUT EST PLUS GRAND D’UNE TAILLE

Pour pouvoir traiter par rayon un animal de la taille d’un cheval, une clinique doit disposer d’un équipement spécial : les portes et les tables doivent être nettement plus grandes que dans les établissements qui soignent l’homme ou les petits animaux ; en plus d’une grue pour transporter le cheval anesthésié, des boxes de réveil capitonnés sont nécessaires pour minimiser les risques de blessure des patients au réveil.

En tant que clinique spécialisée dans les soins aux chevaux, EQUINOX HEALTHCARE, le centre d’oncologie de Linsengericht dans le Land allemand de Hesse, dispose de tout cet équipement.

N’hésitez-pas à nous contacter!